Les distinctions de la CMF

La Confédération Musicale de France a mis en place une large palette de distinctions destinées à saluer la fidélité et l’implication des membres de ses sociétés affiliées.

Ce sont des récompenses privées attribuées par une confédération nationale qui reconnaît la qualité et les mérites de ses adhérents les plus investis.

Les médailles et décorations délivrées par la CMF diffèrent donc de celles adoptées par l’État et leur port n’est autorisé qu’au cours de manifestations musicales.

Au fil des années «l’éventail» des distinctions de la CMF s’est peu à peu étendu. Il existe aujourd’hui plus de 30 modèles de médailles, plaques, barrettes et réductions fédérales et confédérales, couvrant ainsi l’ensemble des activités musicales (instrumentiste, choriste, chef…) ou administratives (président, trésorier, secrétaire…) nécessaires pour faire vivre pleinement une structure musicale.

La CMF attribue ses médailles à partir de 15 ans de direction (pour les chefs) jusqu’à 50 années d’ancienneté (pour les musiciens). L’activité simultanée dans plusieurs associations, pour une même période, ne multiplie pas les années d’ancienneté. Pour les chefs, les années passées comme exécutant ou sous-chef ne sont pas prises en compte.

Des barrettes et des réductions sont disponibles pour les différentes médailles bronze, argent et or. Au-delà de 50 ans, les médailles de la CISM (Confédération Internationale des Sociétés Musicales) prennent le relais : une médaille du mérite pour 60 années d’ancienneté, une croix du mérite pour 65 années d’ancienneté, et une croix d’honneur pour 70 années d’ancienneté.

Une distinction peut également être décernée à titre posthume au musicien ou au bénévole qui, au moment de son décès, comptait le nombre d’années d’ancienneté requis.

Les plaques La plaque «Crouzat» a été instituée par la CMF, en 1959, dans le but de remercier les personnes non musiciennes qui, par leur action, ont rendu des services notoires à loeuvre fédérale ou confédérale. Cette médaille bien spécifique met à l’honneur tous les acteurs non musiciens qui permettent aux structures musicales d’exister.

La plaque «Yencesse» est, quant à elle remise à des personnalités importantes lors de grands événements. Il peut s’agir par exemple, du maire, du préfet, du responsable d’une entreprise mécène…

D’autres plaques sont destinées aux sociétés musicales, en tant que personnes morales, au-delà de cinquante années d’existence. La remise des récompenses La remise des récompenses se fait le plus souvent dans le cadre d’une fête bien particulière comme la Sainte-Cécile, la Saint-Hubert, le Nouvel An… et est, pour la société musicale, les musiciens et leurs proches, un moment de partage et de remémoration.

Pour passer commande

Toutes les commandes de distinction de la CMF et de la CISM se font via les fédérations régionales affiliées qui les traitent puis les transmettent à la CMF.

Les distinctions peuvent être suggérées par quiconque estime la récompense méritée, en général le Président de la structure musicale.

Toutes les distinctions sont payantes et leurs tarifs sont donnés par les fédérations régionales. Seule, l’attribution d’une médaille donne lieu nécessairement à la délivrance d’un diplôme qui rappelle les services pour lesquels les intéressés sont récompensés.

Photos médailles et Barettes

Boîte à outils